FR / ENG
#9 Jeudi 20 mai 2021
MENART FAIR à Paris, du 27 au 30 mai 2021

Focus sur les artistes femmes :
 La scène s’affirme en dépit de nombreux obstacles
Les femmes représentent 40% des artistes exposés à MENART FAIR ! Il s’agit là d’un fait, pas d’une revendication et encore moins d’une proclamation. Cette proportion surprenante nous a simplement conduites à nous interroger sur le statut de l’artiste femme dans les régions du ME.NA.
 
Etel Adnan (Liban), Lumière Blanche, 2016, laine, 162 x 243 cm, 63,77 x 95,66 in, Ed. 3 Courtesy of Galleria Continua
 
Parmi les 72 artistes présents, une trentaine sont des femmes. C’est un constat ponctuel parmi d’autres : origine géographique, période de création, figuratif vs. abstrait… Nous analysons ces données pour comprendre l’offre et la demande, faire progresser nos futures éditions et donner à voir le meilleur et la réalité de cette scène artistique.
 
Reem Al Faisal (Arabie Saoudite), “Only the Lonely I”, impression analogique, 60 cm x 50 cm Courtesy of Mono Gallery
 
Il y a eu, bien sûr, des artistes femmes qui ont bouleversé la scène artistique, voire sociale, dans les années 50 à 70. Dans les mêmes temps qu’en Occident. Ces artistes modernes précurseurs ont bousculé les règles du jeu de la scène artistique. Des figures verticales et courageuses telles que Etel Adnan (Liban), Simone Fattal (Syrie) et Mona Hatoum (Palestine), Behjat Sadr (Iran), Nji Efflatoun (Egypte), Baya Mahieddine (Algérie) et Chaïbia Talal (Maroc) ont modernisé l’échiquier, en joignant de façon provocante le geste, la parole et la posture. Mais on ne saurait résumer le statut de l’artiste féminin à ses rocs isolés. Et les temps ont changé.
 
Delel Tangour (Tunisie), Hya (triptyque), tirages argentiques N/B sur papier fine art Hahnemuhle ultra smooth, 24 x 30 cm, tirage limité 1/3, Courtesy of AYN Gallery Michelle Maluf (Liban), Inca, 2019, Cuir, fil et fique, 100 x 50 cm, Courtesy of Galerie Cheriff Tabet
 
D’une certaine façon, la scène féminine contemporaine – beaucoup plus riche, variée et dispersée – est l’héritière de ces années dorées. Mais toutes les sociétés concernées ont évolué, parfois même régressé… Les media sont souvent très différents (photo, vidéo, numérique, installations, performances…) et les réseaux sociaux protègent autant qu’ils exposent ces créatrices. Les artistes femmes continuent à produire en dépit des obstacles, dans un univers largement masculin, patriarcal et religieux, ce qui complique leur affirmation, leur expression et leur reconnaissance.
 
Simone Fattal (Syrie), huile sur toile, 171 x 121 cm, Courtesy of Galerie Tanit
 
La place de l’artiste femme dans le Proche-Orient, le Golfe, l’Iran et le Maghreb n’est ni simple à caractériser, ni semblable partout : elle varie d’un point à l’autre de ce continent transversal, d’une décennie à l’autre, selon la longitude et l’histoire locale, la proximité avec l’Orient ou l’Occident, le radicalisme politico-religieux ou la tolérance… Si la toile de fond demeure un Islam masculin tout de même dominant, plus ou moins subtilement, nous avons rencontré tous les cas de figure. La nuance s’impose, donc.
 
Hiba Kalache (Liban), pitched in a swirl of absurdity, 2020, techniques mixtes sur toile, 125 x 107 cm, Courtesy of Saleh Barakat Gallery
 
En dehors de l’initiative britannique Arab Women Artists Now (AWAN), il n’y aurait pas, à notre connaissance, une revendication « sexuée», un courant artistique féministe ou l’affichage d’une différence par rapport à l’artiste masculin. Telle ou telle artiste femme a bien ici ou là affirmé sa féminité ou même sa préférence féminine, mais pas au point de nourrir un « courant ». A l’inverse, de nombreuses artistes s’évertuent à faire passer leurs origines ou leur sexe au second plan, préférant s’exprimer sur leur œuvre, leurs créations et leurs inspirations.Elles sont avant tout artistes, ce que vous confirmera cette première édition de MENART FAIR.
 
Wijdan (Jordanie), Walah, 2015, verre Murano, 29 x 19 x 7 cm, Courtesy of Wadi Finan Art Gallery Hanieh Delecroix Tabatabaei (Iran), Amour, 2016, acrylique sur papier, 187 x 98 cm, Courtesy of the artist and Shirin Art Gallery
 
MENART FAIR remercie pour leur soutien :
Partenaire –
Institutions –
Media –
Informations pratiques
Cornette de Saint Cyr – 6 avenue Hoche – 75008 Paris   Tel : +33 1 47 27 11 24 Accès gratuit exclusivement sur réservation en cliquant ici:
https://menartfair2021public.eventbrite.fr
Preview collectionneurs & institutions Jeudi 27 Mai au dimanche 30 mai, de 10h à 12h (sur invitation) avec médiation pour les groupes. Ouverture au public Jeudi 27 Mai à Dimanche 30 Mai, de 12h à 18h MENART FAIR a le plaisir d’annnoncer un partenariat avec Artsy, la première place de marché en ligne d’art au monde, en ligne à partir du 27 mai 2021. Pour accéder à la page, cliquez ici.  
Mesures sanitaires mises en place par Cornette de Saint Cyr et MENART FAIR
Conformément à la réglementation française en vigueur, des mesures sanitaires strictes sont mises en place pour garantir la santé et la sécurité de tous les visiteurs:- Billetterie mains libres – Circuit à sens unique dans la foire – Port du masque obligatoire – Disponibilité de gel hydro-alcoolique – Contrôle en temps réel de la saturation des lieux
Press Contact Agence Marie Jacquier Communication Marie Jacquier : marie@mariejacquier.com      / + 33 6 13 54 60 12 Muriel Marasti : muriel@mariejacquier.com     / + 33 6 17 36 26 08 mariejacquier.com #mariejacquierparis
Copyright ©️ 2021 FANNART SAS, All rights reserved  –  MENART FAIR Newsletter FANNART SAS : 3 Rue Duban, 75016 Paris, FranceAdd us to your address book : newsletter@menart-fair.com Want to change how you receive these emails? You can unsubscribe from this list.
×
By continuing to use this website you agree to the use of cookies, it helps us give you a better visit of our website and allow us to have statistics.
To find out more about cookies and our use of them, you can check out our policy